États-Unis: un patron décide de fixer le salaire minimal de ses employés à 70 000 dollars

0
21

Dan Price, le jeune patron d’une société de services de paiements, Gravity Payements, avait décidé de fixer le salaire minimal de son entreprise à 70 000 dollars, de quoi faire réfléchir sur l’inégalité des salaires aux États-Unis.

Né à la campagne, le jeune entrepreneur n’a pas des goûts de luxe et roule dans une voiture âgée de 12 ans, malgré une boîte qui marche plutôt bien avec 2 millions de dollars de bénéfice. Outre le fait d’élever le salaire minimum de ses employés à 70 000 dollars par an d’ici 2017, Dan Price avait aussi réduit le sien à 70 000 dollars par an alors que son précédent salaire annuel était d’un million de dollars.

Dans un communiqué, le jeune entrepreneur avait déclaré: « Ce que je veux annoncer aujourd’hui c’est que nous allons mettre en place, avec effet immédiat, une politique salariale, instituant un salaire minimum de 70.000 dollars pour toute personne travaillant ici. Ma rémunération était vraiment très élevée, c’est pourquoi j’ai décidé de la réduire au niveau du salaire minimum et elle le restera jusqu’à ce que nous retrouvions les niveaux de bénéfices que nous avions avant ce changement de politique salariale ».

Le salaire moyen de ses employés, avant cette réforme, était de 48 000 dollars par an. Son initiative avait été vivement salué par Hillary Clinton qui, s’en prenant à Wall Street, avait dénoncé la faible fiscalité dont s’acquittaient les patrons de fonds d’investissements.

 

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
L'écriture est une passion qui dévore l'âme ;)