Etats-Unis : il se suicide après que la police ait découvert de la marijuana dans son usine de cerises

0
27

Le 25 février, la police a indiqué que le propriétaire d’une usine de cerises au marasquin située à New York, s’est donné la mort suite à la découverte de plusieurs kilos de marijuana dans une cave secrète.

Une cave secrète dans l’usine de cerises au marasquin

Des enquêteurs ont mené une investigation dans l’usine Dell’s Maraschino Cherries, une des plus grosses productrices de cerises au marasquin (utilisées dans les cocktails et les desserts) située à Brooklyn, dans la ville de New York, concernant la pollution des eaux des environs. Ils ont questionné le propriétaire et inspecté les lieux pendant plusieurs heures. Des étagères ainsi qu’une odeur suspectes ont intrigué les enquêteurs. Il s’est avéré que les étagères étaient accrochées sur un faux mur dont l’ouverture menait à une cave secrète.

 Un scénario à la « Breaking bad »

Selon le récit du New York post, lorsque la police a ouvert la porte dissimulée, l’odeur de marijuana s’est intensifiée. Arthur Mondella, 57 ans, le propriétaire de l’usine, a alors immédiatement « demandé à se rendre aux toilettes », « et boum ». L’homme s’est donné la mort. Il avait un certificat de possession d’arme à feu. Selon la même source, il aurait crié à sa sœur: « prends soin de mes enfants! »,depuis les toilettes, avant de se suicider.

De la marijuana dans une cave secrète

Les enquêteurs ont découvert trois grands sacs contenant environ 36 kg de marijuana dans la pièce secrète de l’usine. Par ailleurs, plusieurs grosses voitures dont une Rolls Royce et une Porsche puis une moto Harley Davidson, y étaient entreposées. Le  Dell’s Maraschino Cherries a été ouvert par le grand-père de Mondella en 1939. Des amis de Mondella, surpris par les faits et la découverte, ont raconté au Daily News que le propriétaire de la manufacture pouvait rester jusqu’à 20h par jour dans l’usine de cerises, fortement protégée, entourée de barbelés, de détecteurs de mouvement et de plusieurs caméras de surveillance.  D’après une source policière citée par le New York Post, Mondella pourrait faire partie d’une mafia et a préféré se donner la mort suite à la découverte car « Il savait que la mafia allait le tuer ». Plusieurs milliers de dollars ont également été retrouvés sur les lieux.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.