Etats-Unis : l’histoire d’un homme qui doit marcher 33 kilomètres par jour pour se rendre au travail émeut le pays tout entier

0
19

66 kilomètres. C’est l’aller-retour que James Robertson parcourt tous les jours pour aller travailler, faute de bus. Face à ce courage émouvant de cet homme de 56 ans, un élan de solidarité a traversé l’Amérique pour lui venir en aide.

160.000 dollars récolté en deux jours

Quel que soit le temps qu’il fait, James Robertson, un habitant de Détroit, parcourt 33 kilomètres 5 jours sur 7 à pied, soit près de 8 heures par jour, pour se rendre à son usine. Aucun bus, n’assurant la totalité du trajet, il est obligé de marcher pour un salaire de 10,55 dollars de l’heure. Son histoire, publiée par le journal local, Détroit Free Press, a ému l’Amérique, dont Evan Leedy, un étudiant en informatique de 19 ans qui a décidé de créer un site de financement participatif pour que les internautes puissent venir en aide à James Robertson. Le résultat n’a pas tardé : en une seule journée, Evan Leedy a récolté 35.000 dollars, et deux jours après, 161.000 dollars ont été versés.

La vague d’élan pour James Robertson ne s’arrête pas là puisqu’un donateur a proposé de lui fournir un chauffeur personnel tandis qu’un concessionnaire lui a proposé de choisir entre une Chevrolet Cruz 2014 et une Sonic. Nombreux sont également ceux qui lui ont offert des billets de bus et de vélo. En apprenant l’élan de solidarité que son histoire a suscité, James Robertson de déclarer, humblement, « Je préfère que cet argent soit consacré à un système de bus qui fonctionne jour et nuit plutôt qu’à un petit bus qui me serait réservé. Cette ville a besoin de bus disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Vous pouvez rapporter mes propose au maire de la ville ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.