Etats-Unis: l’exécution d’un condamné à mort a viré au drame

0
103

Aux États-Unis, un homme qui a été condamné à mort pour avoir tué le père de sa petite amie et celle-ci, a viré au drame.
Joseph Wood, un Américain de 55 ans a été condamné à mort par la justice pour le meurtre de son ancienne petite amie et du père de celle-ci. L’homme aurait été condamné à subir une injection de poison mortel. Seulement, Joseph Wood n’aurait rendu l’âme qu’après deux heures de longue agonie, vu que le poison fourni ne serait pas assez « efficace » et que le temps d’une mort par poison létal n’est habituellement que de dix minutes. Il est à noter que ce genre d’exécution est fortement contesté aux États-Unis et par les défenseurs des Droits de l’Homme

PLANCHE

Joseph Wood « aurait suffoqué, toussé, haleté »
L’exécution de la sentence aurait commencé à 13h 52, heures locales et que le décès n’a été constaté qu’à 15h 49, a indiqué Tom Horn, le porte-parole du procureur général de l’Arizona. « Joseph aurait « haleté, suffoqué, toussé » durant près de deux heures », souligne son Avocat, Maître Dale Baich, qui est allé même devant la Cour Suprême pour déposer une motion en urgence afin qu’elle arrête l’exécution.
« L’Arizona semble avoir rejoint plusieurs autres États irresponsables dans une horreur qui était absolument prévisible », a claironné l’Avocat du condamné. Indignation vite reprise par tous les dénonciateurs de la peine de mort par injection létale.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.