Etats-Unis : le plus jeune condamné à mort de l’histoire (14 ans) serait innocent

0
323

Agé de 14 ans lors de son exécution en 1944, George Stinney a été condamné à mort pour le meurtre de deux jeunes filles. Suite à la réouverture de son dossier par des avocats, clamant son innocence, un juge a finalement annulé la décision de justice, le 17 décembre 2014.

70 ans trop tard

Vu son âge, George Stinney est le plus jeune condamné à mort de l’histoire américaine. Jeune adolescent noir de Caroline du Sud, il a été exécuté pour avoir battu deux jeunes filles à morts, Betty June Binicker, 11 ans et Mary Emma Thames, 8 ans. Portées disparues le 22 mars 1944, leurs corps sans vie ont été découverts le lendemain, couverts de blessures. Les soupçons se sont alors dirigés vers George Stinney qui avait avoué de son propre chef aux autorités les avoir vues et parlées le jour de leur disparition. Désigné comme le coupable idéal, le jeune garçon a été accusé d’homicide au premier degré, arrêté et jugé le 24 avril 1944. De l’enquête au procès, le dossier a été bâclé et après dix minutes à peine de délibération, douze hommes blancs l’ont jugé et condamné à mort, par la chaise électrique.

L’exécution a eu lieu trois mois après le crime, au matin du 16 juin 1944, dans la prison de Columbia. Les témoins de la scène se rappellent un garçon si frêle et si petit qu’il ne pouvait tenir sur la chaise électrique qui lui était destiné. Il a fallu placer sa propre bible sous ses fesses pour pouvoir le placer correctement. Les autres détails sont également empreints d’une horreur inimaginable. En effet, le masque posé sur son visage lors de sa mise à mort était trop grand qu’il a fini par tomber, dévoilant aux yeux de témoins, le visage de George Stinney qui se tord de douleur.

la prison de son exécution en 1944

Les faits occultés à l’époque

Si la justice en 1944 avait eu plus de scrupule, elle aurait pu se baser sur les faits pour disculper le jeune garçon. En effet, selon les avocats qui ont rouvert le dossier, en 2013, deux éléments principaux permettent d’établir l’innocence de George Stinney. Le premier élément est qu’au moment du double homicide, l’adolescent se trouvait aux côtés de sa sœur et n’aurait pas pu se trouver à deux endroits en même temps pour commettre le crime. Le deuxième élément à prendre en compte était la découverte de bout de rail de chemin sur les deux fillettes. Les avocats d’expliquer que de par son âge et sa petite taille, George Stinney ne disposait pas de force nécessaire pour tuer les victimes avec un outil aussi lourd.

Malgré l’annulation de la décision de justice concernant l’adolescent par le juge Carmen Mullins, le 17 décembre 2014, on est en droit de dire que cela arrive 70 ans trop tard.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.