Etats-Unis : Face au gaspillage alimentaire, un détecteur de viande pourrie est désormais opérationnel

0
39

D’après Science et Avenir, des scientifiques de la MIT (Institut de Technologie de Massachussets) ont inventé un appareil de détection de viande avariée. Ce capteur se compose de nanotubes de carbones et s’imbrique dans l’emballage afin de signaler si la viande est « propre ou non à la consommation ».

Timothy Swager, professeur de chimie à la MIT, explique que lors de sa putréfaction, la viande émet des gaz spécifiques nommés amines. Les amines constitués d’atomes d’azotes, à l’instar de la putrescine et de la cadavérine émettent une « odeur nauséabonde ». Les nanotubes de carbone greffés à des métalloporphyrines, possèdent des propriétés similaires aux amines. Face à la putrescine ou à la cadavérine, la modification de la résistance des nanotubes s’opère, entraînant la baisse du courant électrique du mini-capteur. Un smartphone peut facilement décoder les données du capteur.

Timothy Swager a expliqué que la mise au point de ce capteur de viande avariée fait partie de la lutte anti-gaspillage. Cette invention permettra d’éviter de jeter de la viande encore consommable.

La FAO (Food and Agriculture Organization) révèle que 1,3 milliard de tonnes d’aliments sont jetés avant leur consommation, tous les ans.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR