Etat Islamique : l’organisation exécute 100 djihadistes pour désertion

0
326

Si le groupe islamiste fait régner la terreur auprès de la population syrienne et irakienne, il en est de même au sein de même de l’organisation où les djihadistes sont aussi intransigeants entre eux. En effet, pas moins de 100 djihadistes étrangers ont été exécutés pour désertion.

La désertion intolérable vu le contexte

C’est Financial Times qui a fait part de cette découverte samedi dernier. Un activiste de l’Etat Islamique, sous couvert d’anonymat, aurait annoncé au groupe de presse que 100 djihadistes étrangers ont été exécutés alors qu’ils tentaient de fuir Raqqa, une ville syrienne situé dans le nord du pays. En effet, aussi intransigeant envers la population qu’envers ses membres, Daesh a créé une police militaire qui aurait pour principales attributions de tenir les djihadistes étrangers à l’œil afin de les empêcher de fuir les combats en les punissant en conséquence. Pour cela, cette police interne a recours à des fouilles au domicile des combattants, à des arrestations et à des exécutions de djihadistes.

Depuis que la coalition internationale, menée par les Etats-Unis, a intensifié les frappes aériennes contre l’Etat Islamique, le groupe a perdu du terrain et vu le nombre de ses combattants diminuer considérablement. En effet, à raison de 2 000 raids entre octobre et novembre, l’Observatoire syrien des droits de l’homme, estime que Daesh a perdu près de 500 djihadistes, ce qui expliquerait l’intolérance de l’organisation vis-à-vis des déserteurs.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.