Etat Islamique : l’Australie et la Turquie rejoignent la coalition internationale

0
189

La liste des pays qui se sont alignés avec les Etats-Unis pour lutter contre l’Etat Islamique en Irak et en Syrie ne cesse de s’allonger avec le Royaume Uni la semaine dernière, la Turquie hier et l’Australie ce jour, annonçant respectivement leurs participations aux frappes aériennes.

Mission de conseil et d’assistance

Ce vendredi, l’Australie a décidé de s’engager auprès de la coalition internationale et de lutter contre l’Etat Islamique. Si la plupart des pays ont rejoint cette croisade dans le cadre de frappes aériennes uniquement, le Premier ministre australien, Tony Abott, a indiqué que « le gouvernement a autorisé le déploiement de forces spéciales australiennes en Irak pour conseiller et assister les forces irakiennes. » A cette intervention au sol s’ajoute « des frappes aériennes australiennes en Irak, à la demande du gouvernement irakien et pour soutenir le gouvernement irakien. » Cette déclaration de Tony Abott est somme toute prévisible puisque déjà le mois dernier, l’Australie avait autorisé l’envoi de forces aériennes et de 600 hommes dans les Emirats arabes unis, première étape de sa participation à la coalition. Des Super Hornet F/A-18F, un appareil d’alerte et de contrôle ainsi qu’un avion ravitailleur en vol ont également été envoyé par le gouvernement australien. Le premier ministre de souligner que les troupes spéciales ne sont pas appelées à participer directement aux missions mais sont plutôt présentes pour « aider les forces irakiennes à planifier et coordonner les opérations. »

De son côté, la Turquie s’est également joint à la coalition pour combattre l’Etat Islamique, jeudi, après de le Parlement turc ait autorisé une intervention militaire contre le groupe djihadistes, que ce soit en Irak ou en Syrie. Cette mesure est d’autant plus requise que l’EI est en train d’asphyxié la ville kurde de Kobané, frontalière de la Turquie.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.