Etat Islamique : le Canada participera aux frappes aériennes

0
96

La situation évolue rapidement dans le cadre de la lutte contre l’Etat Islamique. En effet, en moins d’une semaine, trois pays ont décidé de rejoindre la coalition internationale menée par les Etats-Unis, dont la Turquie, l’Australie et le Canada.

Troupes au sol exclues

A l’instar de l’Australie, le Canada a annoncé, ce vendredi, sa participation aux frappes aériennes contre l’Etat Islamique pour une durée de six mois en excluant tout déploiement de force militaire au sol. Le premier ministre canadien, Stephen Harper, de préciser également que les interventions canadiennes se limiteront aux territoires où les gouvernements en font la demande, notamment en Irak et même en Syrie si une requête leur parvenait. Ceci étant dit, « Le gouvernement du Canada ne cache pas le dégoût que lui inspire les actions du régime Al-Assad, mais ce que nous faisons c’est participer à une opération antiterroriste contre l’EI et ses alliés ». Cela revient à dire que le Canada n’exclut nullement toutes frappes aériennes en Syrie si l’occasion se présentait. Cette intervention canadienne s’explique d’ailleurs par le fait que « ce groupe a proféré des menaces terroristes contre le Canada et les Canadiens, en plus de commettre des atrocités contre des enfants, des femmes et des hommes dans la région. »

En annonçant sa participation dans la lutte contre l’Etat Islamique, le Canada pourra, par ailleurs, apporter son soutien aux combattants de la ville kurde de Kobani qui a lancé un appel à l’aide pour contrer ses assaillants.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.