Etat Islamique : L’avortement des jeunes filles Yazidi devenu monnaie courante au Kurdistan

0
78
yazidi

Enlevées par le groupe islamiste puis réduites à l’esclavage, un grand nombre de jeunes femmes sont victimes de viols et d’agressions diverses en Syrie et en Irak. Certaines sont arrivées à s’échapper, d’autres ont été libérées après avoir vécu plusieurs mois d’enfer au sein du groupe EI. Mais la plupart de celles qui ont réussi à s’enfuir sont parfois obligées d’avoir recours à des opérations chirurgicales pour retrouver leur virginité ou à des avortements pour éviter de se faire rejeter par leur communauté, pour avoir eu un enfant hors mariage.

Une vingtaine de jeunes femmes prises en charge par l’ONG Human Rights Watch ont accepté d’apporter leur témoignage sur l’esclavage sexuel perpétré par les jihadistes.

Les jeunes femmes qui sont notamment originaires de la minorité Yazidi font appel à des médecins du Kurdistan pour réparer les préjudices vécus sous le geôle du groupe EI. Victimes dans la plupart des cas de traumatisme après avoir été violées et torturées pendant des mois par les jihadistes, certaines femmes sont tombées enceintes. De retour parmi les leur, elles n’ont pas le choix et doivent absolument avorter pour éviter le rejet d’une communauté qui n’admet pas encore la conception d’un enfant hors mariage.

Selon les témoignages de certaines femmes, l’avortement reste une pratique illégale dans le Kurdistan, mais il leur est toutefois inconcevable qu’une jeune enfant, âgée à peine de 8 ans, puisse tomber enceinte ou a été déflorée par des inconnus. Le Sunday Times a rapporté que près de 40 000 jeunes femmes ont été enlevées par le groupe EI dans une attaque de villages de la minorité Yazidi.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)