Le groupe Etat Islamique s’attaque à des musées historiques en Irak

0
31

Le groupe Etat Islamique a publié jeudi 26 février, une vidéo dans laquelle des djihadistes détruisent des antiquités dans le musée de Mossoul, le deuxième le plus important en Irak. Selon un homme barbu qui commente les images, il s’agit d’un acte qui a été ordonné par le prophète Mahomet.

Des idoles adorées au lieu d’Allah

Parmi les antiquités qui ont été détruites au musée de Mossoul, il y a eu des statues vieilles de plus d’un millénaire, massacrées à coups de marteau piqueur. Des milliers de manuscrits et de livres ont également été brûlés, et une statue d’un taureau ailée assyrien datée du VIIe siècle détruite. Un acte qui se justifie derrière un ordre venant du prophète, si l’on en croit les commentaires réalisés par un djihadiste dans la vidéo de propagande diffusée par l’EI.

« Ces antiquités derrière moi étaient des idoles adorées il y a des siècles au lieu d’Allah…Le prophète nous a ordonné de nous débarrasser de ces statues et de ces reliques. Après lui, ses compagnons ont fait la même chose quand ils ont conquis des pays. »

L’UNESCO condamne

Après avoir saccagé le musée de Mossoul, les djihadistes ont également détruit un autre site archéologique – visible dans la même vidéo, identifié comme celui de Ninive, l’ancienne capitale de l’empire chrétien d’Assyrie. Ces actes qui – selon les observateurs, ne datent certainement pas d’il y a quelques jours, sont vivement condamnés par l’Unesco. Axel Plathe, le chef du bureau de l’Unesco pour l’Irak, a demandé jeudi à ce qu’on identifie toutes les pièces détruites. Irina Bokova, la directrice générale de l’Unesco a quant à elle, lancé un appel auprès du conseil de Sécurité des Nations unies pour renforcer la protection de ces monuments historiques qui constituent un véritable patrimoine, garant de la sécurité et de la paix pour le peuple irakien.

« Cette attaque est bien plus qu’une tragédie culturelle…C’est également une question de sécurité parce qu’elle alimente le sectarisme, l’extrémisme violent et le conflit en Irak. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.