Espagne : quand les Espagnols suivent le pas de la Grèce et manifestent contre l’austérité

0
26

Décidément, le parti politique grec, Syriza, mené par Alexis Tsipras – le nouveau Premier ministre grec – est devenu un exemple à suivre pour les partis anti-austérité européens. Pour preuve, l’appel lancé par Podemos, la version espagnole de Syriza, a été entendu par des dizaines de milliers d’Espagnols.

« Le vent du changement » tant attendu

Le parti anti-austérité, Podemos – qui signifie « Nous pouvons » – espère suivre l’exemple de la gauche radicale grecque, Syriza, dans une volonté de renouveler la politique en Espagne, en cette année électorale. C’est d’ailleurs dans ce contexte que le rassemblement de ce samedi dans les rues de Madrid a réuni des dizaines de milliers de partisans du parti antilibéral. En tête des intentions de vote, en vue des élections régionales et législatives espagnoles – respectivement en mai en à la fin à la fin de l’année – Podemos promet une véritable « année de changement » pour l’Espagne.

Devant ses milliers de partisans, Pablo Iglesias, le leader du parti, de déclarer sur la place Puerta del sol que « Le vent du changement commence à souffler sur l’Europe » alors que la foule scandait « Oui, nous le pouvons ! ». En référence à la récente victoire électorale de Syriza, le leader de Podemos de poursuivre « La Grèce a maintenant un gouvernement du changement. Il y a eu plus de choses en Grèce en six jours qu’au cours des années précédentes ». A l’instar du parti anti-austérité grec, Podemos partage le même rejet de la Troïka – Banque centrale, Commissions européennes et Fonds monétaire international.

Face à ces promesses de changement, la population d’exulter, à l’exemple de Blanca Salazar qui a déclaré sur Reuters que « le changement tant attendu, depuis si longtemps, va enfin se produire ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.