3 morts et une douzaine de blessés dans un attentat visant un camp de l’ONU au Mali

0
15
mali

Dimanche 8 mars, au lendemain d’un attentat meurtrier à Bamako, trois personnes dont deux enfants et un Casque bleu, ont été tués par des tirs de roquettes à Kidal, dans le nord-est du Mali.

3 morts et une douzaine de blessés

Au lendemain du premier attentat meurtrier qui a frappé les Occidentaux dans la capitale du Mali, un autre attentat a fait 3 morts et une douzaine de blessés à Kidal. Si le premier a été revendiqué par le groupe jihadiste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, Al-Mourabitoune, les auteurs de la tuerie du dimanche ne se sont pas encore manifestés.

Des civils et un soldat

Selon la Minusma (Mission de l’ONU au Mali), les deux enfants tués et trois des adultes blessés sont des civils, appartenant à la tribu arabe des Kountas, vivant dans un campement à l’extérieur du camp, à environ 3 km de la base de l’ONU. Le soldat mort ainsi que les huit autres blessés sont par ailleurs des éléments de la Minusma.

A noter que les tirs de roquettes ont principalement visé un camp de l’ONU à Kidal.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.