Elle va comparaître devant le tribunal pour avoir essayé de tuer trois fois sa mère atteinte d’Alzheimer

0
15

Ce jeudi, une femme âgée de 60 ans, ancienne professeur de Français du Lycée Charles-de-Gaulle à Poissy va comparaître devant le tribunal des assises de l’Hérault pour avoir essayé d’assassiner sa mère trois fois.

Une femme dépressive dans une famille dépressive

Bernadette Colin va comparaître ce jeudi devant la justice pour « tentatives de meurtre » sur sa mère âgée de 87 ans au moment des faits. Le 25 avril 2009, Raymonde Colin a été découverte dans son domicile, baignant dans son sang avec des blessures au niveau du cou et de la poitrine par son infirmier. Très vite, les soupçons se sont portés vers Bernadette, sa deuxième fille.

Mise en examen, Bernadette a avoué avoir essayé de tuer sa mère trois fois afin de « couper le fil du malheur ». En effet, Raymonde Colin est atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis des années. Bernadette a aussitôt avoué être dépressive après la mort de son père. Elle aurait voulu donner à sa mère une mort « douce et paisible » en l’enfermant dans une maison au bord de la mer à Palavas-les-flots, en lui achetant des pâtisseries et en lui donnant un breuvage contenant un médicament mortel.

Mais cela n’a pas encore tué sa mère. Constatant qu’elle est juste endormie, Bernadette a essayé de l’étrangler avec une cordelette trouvée dans le salon, puis de l’étouffer avec un oreiller. Elle a raconté qu’au moment des faits, elle n’arrêtait pas de répéter: « N’aie pas peur, tout va bien, papa vient te chercher ». Actuellement, l’Avocate de Bernadette Colin a assuré que sa cliente « ne passerait pas un jour de plus en prison » car « la réincarcérer la tuerait ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.