Une élection des plus improbables en Corée du Nord

0
264

Hier, le 09 mars 2009, la Corée du Nord a organisé un suffrage qui devait permettre l’élection des membres des députés qui composeraient l’Assemblée populaire suprême. Mais si élection il y a, elle est loin d’être aussi démocratique que ce qu’on peut bien penser.

Coree du Nord election

Une élection… à la Nord-coréenne

Oui, généralement quand on parle d’élection on a tendance à penser que les électeurs pourront faire entendre leurs voix et voter pour le candidat de leur choix. Mais cela n’a pas été le cas en Corée du Nord, qui est connu pour son régime dictatorial. En effet, si les nord-coréens ont voté dimanche c’est pour un seul candidat désigné par circonscription désigné par le parti unique!! De ce fait, au moment du vote, ils émettaient uniquement leur choix par un « oui » ou un « non ».

Malgré cette entorse évidente aux pratiques démocratiques, les électeurs ont été transportés de joie en se précipitant dans leurs bureaux de vote respectifs. Certains en costumes traditionnels, d’autres en uniforme militaire, qui pour manifester leur contentement, ont mis en scène une danse devant le bureau de vote de Pyongyang.

élécteurs Nord Coréen

Un taux de participation élevé : mais libre ou obligé ?

 

Cette élection législative a été la première organisé depuis l’arrivée au pouvoir de Kim Jong-un, en décembre 2011. Et comme son père avant lui, le numéro un du pays s’est présenté à la circonscription 111 à Mon Paektu.

Suite aux intenses propagandes menées par les médias officiels qui rappelaient  que le vote était le devoir de tout individu, le taux de participation a atteint les 91%, en début d’après-midi, selon KCNA. Mais France24 de souligner qu’avant le début des élections, « des fonctionnaires chargés de l’organisation des élections » se sont rendus auprès des foyers pour s’assurer que les électeurs inscrits s’acquittent de ce devoir envers leur patrie.

D’où l’avis des observateurs internationaux qui  affirment que cette élection en Corée du Nord n’est qu’un « simulacre de pratique démocratique ».

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.