Eglise Anglicane : ordination de la première femme évêque de l’histoire

0
23

Depuis sa création, en 1534, par le roi Henry VIII, l’Eglise Anglicane n’a jamais compté de femme évêque dans ses rangs. Raison pour laquelle, l’ordination de Libby Lane, lors d’une cérémonie à la cathédrale de York est à marquer dans les annales de l’Eglise d’Angleterre.

Le début d’une nouvelle ère

La révérende Libby Lane, de son nom complet Elizabeth Jane Holden Lane, âgée de 48 ans, officiait comme vicaire dans le diocèse de Chester avant sa désignation en décembre dernier. Mariée à un prêtre et mère de deux enfants, elle est connue et appréciée pour son sens du devoir. Avec son ordination, survenue ce lundi 26 janvier à la cathédrale de York, l’Eglise Anglicane marque le début d’une nouvelle ère puisque Libby Lane est la première femme évêque dans l’histoire de l’Eglise d’Angleterre alors que cela fait vingt ans que les premières femmes prêtres ont été ordonnées.

Si ceux qui militent pour donner plus de poids aux femmes au sein de l’Eglise Anglicane attendent depuis longtemps l’ordination de Libby Lane, sa nomination se heurte également à l’opposition d’une frange conservatrice. Pour preuve, alors que l’archevêque de York, John Sentamu, s’est adressé à la congrégation pour demander si c’était le souhait de tous qu’elle soit ordonnée, le révérend Paul Williamson de crier « Non ! Pas dans la Bible » d’après Le Figaro tandis qu’un concert de « Oui » se faisait entendre dans la cathédrale. Malgré cet acte d’opposition inopportun, l’archevêque de poursuivre son laïus en insistant « Nous sommes rassemblés aujourd’hui pour consacrer Libby Lane comme évêque dans l’Eglise de Dieu. L’Eglise d’Angleterre a établi par la loi la consécration d’une femme au rôle d’évêque. C’est désormais légal dans le canon de l’Eglise d’Angleterre qui fait partie de la loi du pays ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.