Ecosse : le « non » à l’indépendance prédomine lors du référendum

0
102

Le jeudi 18 septembre, les écossais se sont majoritairement prononcés contre leur séparation d’avec le Royaume-Uni. Les résultats sont tombés : l’Ecosse ne sera pas indépendante.

Un taux de participation record

L’Ecosse a choisi de rester attaché au Royaume Uni. En effet, les premières estimations reçues de 31 régions sur 32, ce vendredi, tendent à affirmer que le « non » à l’indépendance l’emporte majoritairement et selon les décomptes de la BBC, 55,42% des voix contre 44,58% se sont prononcés contre l’indépendance, avec un taux de participation record de 85%. Face à la victoire du « non » à l’indépendance, David Cameron, a annoncé sur une chaîne de télévision que « ce référendum a été un combat très dur, il a galvanisé la politique en Ecosse et a captivé l’imagination de tous les peuples du Royaume Uni. C’est une démonstration forte de notre démocratie très ancienne. Cela nous rappelle la chance que nous avons de régler ces problèmes de manière pacifique et calme dans les urnes. »

le non l'emporte majoritairement

Pour sa part, Alex Salmond, le Premier ministre écossais leader du mouvement pour l’indépendance de l’Ecosse a indiqué que « C’est une étape monumentale dans l’histoire de notre pays. Je pense que le processus nous crédibilise et crédibilise l’Ecosse, avec une participation de 90%. C’est l’une des plus élevées de l’histoire de toutes les démocraties, c’est un triomphe pour la démocratie (…) J’accepte le résultat de cette élection et je m’engage à travailler pour l’avenir de l’Ecosse et du Royaume Uni. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.