Ebola au Sierra Leone : grossesses précoces et violences sexuelles en hausse à cause des mesures prises par le gouvernement

0
54
afrique

Au Sierra Leone, un des pays les plus infectés par le virus Ebola, les risques de violences sexuelles et de grossesses précoces sont en hausse, en raison des mesures prises par le gouvernement pour éviter la propagation de l’épidémie de la fièvre hémorragique.

Moins d’activités pour les jeunes

Depuis la découverte du premier foyer du virus Ebola au Sierra Leone, les autorités locales ont décidé de prendre des mesures drastiques afin d’éviter la propagation de l’épidémie. Les établissements scolaires ont fermés leurs portes, les salles de cinéma n’ouvrent plus, les stades de jeux ainsi que les différents centres culturels ont aussi décidé de faire de même. Autant de mesures prises pour éviter au mieux les contacts physiques entre la population. Une population qu’on invite d’ailleurs à ne plus s’entrelacer ni s’embrasser pour ne pas contracter le virus Ebola.

Moins d’accouchement mais plus de grossesses précoces

Mais alors que les femmes enceintes désertent davantage les centres de soins et les hôpitaux, par peur de contracter le virus Ebola, de plus en plus de jeunes filles âgées entre 13 à 15 ans viennent consulter. Une vague de grossesses précoces envahit le pays depuis que les écoles et les autres centres d’activités ont fermé leurs portes. Les jeunes filles ne font plus rien alors elles rejoignent les garçons. Si le pays s’attendait ainsi à une baisse du taux de natalité dans les années à venir, ce ne sera pas le cas. Un autre problème à gérer alors que le taux de mortalité à l’accouchement risque également d’augmenter dans les mois à venir.

Les violences sexuelles en hausse

Surmonter l’épidémie de la fièvre hémorragique a été une grande bataille pour le Sierra Leone. Mais réorganiser la vie de la population après constitue une nouvelle crise pour le pays. Sierra Leone, un des pays les plus pauvres au monde, n’est pas loin de connaître une hausse des violences sexuelles et autres violences en société. Les parents sont de plus en plus inquiets pour leurs jeunes filles qui ne vont plus à l’école et qui n’ont plus d’autres activités à faire. Michael, un père de famille, a décidé d’acheter un poste de télévision à sa jeune enfant de 13 ans, pour éviter qu’elle ne sorte dehors et s’expose au danger.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.