Ebola : un nouveau cas découvert au Nigéria

0
138

Alors que le Nigéria était considéré comme étant le moins à risque des cinq pays où le virus Ebola sévit en Afrique de l’Ouest, un nouveau cas a été annoncé lundi par les autorités nigérianes, faisant monter à 17, le nombre de personnes atteintes de la fièvre hémorragique.

Une extension de la fièvre à craindre

Lundi 01 septembre, le ministère de la santé nigériane a fait savoir qu’un nouveau cas confirmé de fièvre Ebola a été découvert à Port Harcourt, un des principaux centres de production pétrolière au Nigéria. Ce nouveau cas a été découvert après la mort du docteur Ike Enemuo, le médecin qui avait soigné un homme en contact avec le « patient zéro » dans la région. Sixième victime de l’Ebola au Nigéria, les autorités sanitaires craignent avec la mort de ce médecin l’extension du virus dans d’autres régions. Et ce, d’autant plus que sa femme a été testée positive à la maladie le 31 août dernier. A ce nouveau cas, pourront s’ajouter trois autres personnes ayant été en contact avec le médecin et qui se retrouvent aujourd’hui dans un centre de soin spécialisé en dehors de la ville.

des recherches de traitement en cours

Face à cette nette progression du virus Ebola au Nigéria, le ministre de la santé nigériane, Onyebuchi Chukwu, a annoncé hier que le pays allait bientôt obtenir un médicament japonais, le Favipiravir, pour traiter les personnes atteintes de l’Ebola. Cet officiel d’ajouter que « Le TRG (Groupe de recherche de traitement au Nigéria) travaille durement pour identifier des médicaments expérimentaux comme le ZMapp et fait également des recommandations au gouvernement au sujet des recherches sur ces médicaments ainsi que sur les vaccins pour le traitement et la prévention du virus Ebola ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.