Ebola : « une menace pour la sécurité mondiale » selon Barack Obama

0
109

Depuis le début de l’année, la fièvre Ebola fait victime sur victime en Afrique de l’Ouest. Face à la progression mortelle de la maladie, Barack Obama estime qu’il est temps d’agir, et vite pour éviter le pire.

Un plan d’action à l’américaine

Pour éviter que des « centaines de milliers » de personnes ne soient infectées par l’Ebola, le président américain a fait remarquer hier qu’il fallait « agir vite » en présentant les grandes lignes de son plan d’action face au virus. Il a d’ailleurs tenu à avertir tout un chacun que l’Ebola « est une épidémie qui n’est pas seulement une menace pour la sécurité régionale, c’est une menace potentielle pour la sécurité mondiale si ces pays s’effondrent, si leurs économies implosent, si les gens paniquent. » Pour venir en aide à la population africaine, les Etats-Unis enverront 3.000 militaires sur le terrain, prêts à jouer un rôle moteur compte tenu de la progression « exponentielle » de l’épidémie en participant à la construction de nouveaux centres de traitement. Par ailleurs, Barack Obama a également assuré la mise en place d’un pont aérien qui transportera plus facilement le personnel sanitaire et le matériel en Afrique de l’Ouest, une base intermédiaire au Sénégal et la formation de 500 travailleurs sanitaires par semaines. A cela s’ajoute l’essai clinique d’un vaccin expérimental qui a démarré depuis le début du mois de septembre aux Etats-Unis avec aucune réaction néfaste à ce jour, selon un haut responsable sanitaire américain.

Barack Obama enverra 3000 soldats en Afrique de l'ouest

De son côté l’ONU souhaite mobiliser un milliard de dollars pour venir en aide aux personnes infectées par le virus Ebola, dont près de la moitié sera destinée au Liberia, le pays plus touché par l’épidémie. Une mobilisation internationale est donc en train de se former pour lutter contre la progression mortelle de l’Ebola et ce ne sont pas que les fonds qui sont disponibles. En effet, en plus des 150 millions d’euros débloqué par l’UE et le don de 105 millions de dollars de la Banque Mondiale, la Chine a également annoncé l’envoi de personnels médicaux pour tenter d’endiguer l’épidémie Ebola.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.