Ebola : le Liberia lance un appel à l’aide

0
152

Face à la propagation du virus Ebola au Liberia, la présidente Ellen Johnson Sirleaf lance un appel à l’aide afin de lutter contre l’épidémie qui menace fortement son pays.

Manque d’équipement

Etant donné la nette progression de la fièvre Ebola, la présidente du Liberia redoute une aggravation de l’épidémie à cause du manque d’infrastructure et d’équipement adéquat qui permettraient de traiter les patients. C’est dans cette optique qu’Ellen Johnson Sirleaf lance un appel à l’aide extérieure, qui demeure encore insuffisante à l’heure actuelle. Dans un discours lancé sur Skype de la capitale libérienne à l’université de Harvard, la présidente a déclaré que « Nous nous attendons à ce qu’elle (l’épidémie) s’accélère pendant au moins deux ou trois semaines, avant que nous puissions constater un déclin. » Pour sa part, le ministre libérien de la défense nationale de traiter l’Ebola de « menace » qui se propageant « comme une traînée de poudre, dévorant tout sur son passage. » Cet officiel va jusqu’à ajouter que « Le Liberia fait face à une sérieuse menace pour son existence en tant que pays. Le virus mortel Ebola a entraîné une interruption du fonctionnement normal de l’Etat. »

le virus Ebola fait des ravages au Liberia

Cet appel à l’aide du Liberia est d’autant plus justifié que des 2.300 morts du virus Ebola en Afrique de l’Ouest, plus de la moitié provienne de ce pays en détresse selon les chiffres dévoilés mardi par l’OMS. La présidente par ailleurs d’estimer que « Nous avons essayé de faire un soutien international limité et avec une population qui n’a pas prêté l’attention nécessaire (…) cela a facilité la propagation de la maladie. »

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.