Ebola : l’Espagne en état d’alerte avec six hospitalisations et un cas avéré de la fièvre hémorragique

0
71

Il y a deux jours, une aide-soignante espagnole ayant traité deux missionnaires morts de la fièvre Ebola dans un hôpital madrilène, a été déclaré comme étant le premier cas de l’épidémie en Europe. Actuellement, les autorités espagnoles font état de six hospitalisations, d’un cas avéré et de cinq suspects.

Aucun cas confirmé

Suite à l’annonce de la contamination de l’aide-soignante à l’Ebola, l’Espagne est en état d’alerte totale. En effet, depuis l’apparition de ce premier cas, cinq autres personnes ont été hospitalisées, dont le mari de la malade, ainsi qu’un voyageur touché par l’épidémie suite à un voyage en Afrique de l’Ouest. Si le mari présente un « haut risque » d’infection, les autorités sanitaires espagnoles font savoir qu’aucun nouveau cas n’est encore confirmé parmi le reste. Mais afin de prévenir toute propagation du virus Ebola, une cinquantaine de personnes, ayant été en contact avec l’aide-soignante sont surveillés de près au cas où la situation évoluerait, d’autant plus ce premier cas avéré a présenté les premiers symptômes le 30 septembre et n’a été hospitalisée que lundi dernier.

les demandes d'explications fusent de partout en Europe

Avec la découverte de ce premier cas d’Ebola en Espagne, Frédéric Vincent, le porte-parole de la Commission européenne a jugé opportun de déclarer que le risque de propagation de la maladie en Europe « reste hautement improbable. » En tout cas, face à la situation, la Commission a adressé un « message au ministère espagnol de la Santé pour obtenir des éclaircissements » puisque « Il y a évidemment eu un problème quelque part. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.