Ebola : le Japon prêt à fournir un traitement pour 20.000 personnes

0
297

A l’heure actuelle, aucun vaccin ou antiviral n’a été homologué pour traiter le virus Ebola. Cependant, le Japon a fait part ce lundi de l’existence d’un traitement expérimental mis au point par leur soin qui pourrait traiter les personnes atteintes.

L’Avigan, un traitement de l’espoir ?

La pire épidémie d’Ebola jamais enregistrée de l’histoire fait à ce jour des ravages en Afrique de l’Ouest et depuis peu en RDC. Si aucun remède n’a encore été trouvé pour lutter contre ce virus mortel, le secrétaire général du gouvernement japonais, Yoshihide Suga, a déclaré que « Notre pays est disposé à livrer le médicament en coopération avec le fabricant si l’Organisation mondiale de la santé en fait la demande ». La première lueur d’espoir pour les personnes atteintes de l’Ebola est venue du sérum expérimental américain, le ZMapp, un cocktail de trois anticorps monoclonaux, qui a permis de guérir les deux missionnaires américains atteint de l’Ebola suite à un séjour au Liberia. Le Japon, de son côté propose l’Avigan, un comprimé commercialisé par Toyoma Chemical, homologué depuis mars dernier en tant qu’antiviral contre la grippe et actuellement en phase de tests cliniques aux Etats-Unis. Yoshihide Suga de souligner que « Avant même que l’OMS ne prenne une décision, nous sommes prêts à répondre aux demandes individuelles (de travailleurs médicaux, NDLR) sous certaines conditions s’il s’agit d’un cas urgent. »

les caractéristiques des personnes atteintes

Contacté par l’AFP, le groupe japonais a fait savoir que des demandes d’Avigan ont déjà été contractées par certains pays étrangers tout en avançant qu’à l’heure actuelle, ils disposent « de réserves suffisantes pour plus de 20.000 personnes » et peuvent en fournir plus par la suite.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.