Ebola : la France renforce son contrôle sanitaire sur les transports maritimes

0
72

Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé annonce que la barre des 10.000 cas d’Ebola est presque atteinte en Afrique de l’Ouest, la France décide de prendre les devants et d’étendre ses contrôles sanitaires auprès des transports maritimes.

« Tous les modes de transports »

Ce vendredi, l’Elysée a annoncé que la France allait étendre le contrôle sanitaire aérien déjà mis en place au transport maritime en provenance des pays actuellement touché par l’Ebola afin d’éviter toute contamination sur le sol français. Cela coïncide avec les propos tenu par François Hollande lors de la conférence de presse au sommet européen de Bruxelles qui stipulait que « La France doit avoir des systèmes de contrôle qui ne doivent pas être simplement des contrôles aériens mais aussi des contrôles sur tous les modes de transports, même maritime, c’est ce que nous allons mettre en place. » Le chef de l’Etat cependant de rassurer en ajoutant que « Le catastrophisme produit la panique, c’est inutile d’autant qu’on peut guérir de l’Ebola, on doit guérir de l’Ebola en Afrique et partout dans le monde, mais il ne faut pas tomber dans l’inaction. »

A l’heure actuelle, l’OMS estime que le virus Ebola « continue à progresser de façon exponentielle », notamment au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée comme le prouve les chiffres qui font désormais état de 4.900 morts sur environ 10.000 malades enregistrés depuis l’apparition du premier cas en Afrique de l’Ouest. En France, malgré 17 cas possibles répertoriés depuis juin dernier, aucun ne s’est avéré positif selon l’Institut français de veille sanitaire.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.