Ebola considéré comme une catastrophe naturelle à Monrovia

0
179

Le virus Ebola continue de faire des ravages dans la capitale du Libéria. Selon un jeune bénévole français de Médecins sans frontières (MSF), c’est l’enfer qui est  en ce moment vécu à Monrovia.

La maladie contagieuse Ebola est surtout notée à Elwa dans les périphéries de Monrovia. Dans cette zone, il est installé le plus grand centre de soins pour combattre cette épidémie. Les bénévoles de MSF sont dans un camp composé de grandes tentes blanches pour loger les malades contaminés. Actuellement, malgré les efforts consentis, Ebola persiste encore. La lutte se fait ainsi de manière désespérée à Elwa. Parmi les 2000 personnes mortes du virus, la moitié des victimes sont du Libéria. Selon le jeune volontaire français, la mort n’est plus ce qui effraie.  C’est plutôt, le fait de ne pas pouvoir accueillir tous les malades dans le centre de traitement qui a déjà reçu un nombre exorbitant de personnes infectées. Ne sachant ainsi plus quoi faire, le centre envoie mourir ailleurs les derniers malades qui arrivent. La coordinatrice des urgences à MSF Belgique a fustigé que le fait qu’ils ne puissent pas couper la chaîne de contamination. « On est débordés, mais il faut garder le centre sous contrôle pour les employés et les malades » lance-t-elle.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.