Ebola : un autre cas suspect de la fièvre hémorragique à Bégin

0
173
ebola_france

Des sources affirment qu’une infirmière a été transportée d’urgence à l’hôpital militaire Bégin, Saint-Mandé, Val-de-Marne, parce que sa température est montée au dessus de 38°C, un des premiers signes d’une infection du virus Ebola.

Une aide soignante d’un premier cas d’Ebola

Selon des sources proches d’un dossier similaire paru dans Le Parisien, l’infirmière qui a été évacuée appartenait à l’équipe qui avait soigné la première infirmière contaminée et déjà guérie. Il s’agit notamment de l’infirmière de la MSF qui a été rapatrié du Libéria, le 19 septembre dernier.

Aucun commentaire

Marisol Touraine a été la première à confirmer la guérison de la première infirmière qui a été contaminée après avoir été soigné à l’aide de traitement expérimental. Mais la ministre de la Santé n’a pas voulu s’exprimer quant à cet autre cas probable, découvert, jeudi, à Puteaux (Hauts-de-Seine), ce jeudi. Elle a aussi affirmé que la patiente pourrait subir différentes analyses et réaliser plusieurs examens, dont seuls les résultats pourraient confirmer ou pas un cas Ebola.

La cavalerie à Puteaux

L’infirmière souffrait d’une fièvre prolongée, voici pourquoi des éléments des pompiers ont été dépêchés sur les lieux pour l’évacuer à l’hôpital. 24 sapeurs-pompiers ont débarqué au domicile de l’infirmière pour mettre en place les dispositifs nécessaires afin de désinfecter les lieux. L’infirmière a ensuite été emmenée à l’hôpital militaire Bégin, un des 12 hôpitaux de référence, en France, pour le traitement des cas avérés ou suspectés du virus Ebola.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.