Ebola en Afrique : Des dizaines de milliers de femmes risquent de mourir à l’accouchement en Afrique

0
7363
liberia

800 000 femmes vont accoucher au cours de l’année à venir, en Guinée, Sierra Leone et Libéria, les trois pays les plus touchés par l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola. Des dizaines de milliers d’entre elles risquent de mourir à l’accouchement si le corps médical refuse de leur apporter des soins appropriés, par peur de contracter le virus Ebola au contact des fluides corporels.

Les ONG caritatives dénoncent

La fièvre hémorragique Ebola continue de faire des ravages en Afrique de l’Ouest, notamment dans trois principaux pays : Libéria, Guinée et Sierra Leone. Pourtant dans ces pays, 800 000 naissances sont prévues au cours des 12 mois à venir. Des naissances qui risquent d’être compliquées pour la plupart parce que les sages-femmes refusent de les prendre en main par peur d’attraper le virus Ebola. Plusieurs ONG caritatives dont ActionAid et Save The Children font ainsi appel à toutes les autorités compétentes pour veiller à ce qu’un tel désastre n’arrive pas. Au total 120 000 femmes risquent d’avoir des complications à l’accouchement si des mesures ne sont pas prises rapidement.

5 000 décès sur 13 000 cas

Depuis le premier cas enregistré en Guinée, au mois de mars dernier, le virus Ebola a déjà fait 5 000 morts sur 13 000 cas enregistrés. Un bilan établi par l’Organisation Mondiale de la Santé à la date du 4 novembre 2014.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.