Ebola : Une affaire de tous les Gouvernements

0
26

La maladie à virus Ebola mobilise l’attention européenne et celle de la communauté internationale.  C’est ainsi que la France sur décision de l’Elysée a demandé le contrôle au niveau de ses aéroports de tous vols en provenance de la Guinée. Le dispositif permettant de détecter les voyageurs infectés a débuté ce samedi 18 octobre à l’aéroport de Roissy et il sera étendu dans les autres aéroports français.

Cette décision du Président français est prise suite à une série d’entretiens avec la chancelière allemande Angela Merkel, avec les chefs des gouvernements britanniques, les autorités italiennes et avec Barack Obama. D’ailleurs, ce dernier a assuré que les Etats-Unis répondront de manière  « plus agressive » contre le virus Ebola.  Le Président américain a du même annulé un déplacement, suite au cas de l’infirmière infectée, pour coordonner la réponse à son Gouvernement. Aux Etats-Unis, les autorités restent très prudents, vue l’éventualité de nouveaux cas dans les prochains jours, a fait savoir Thomas Frieden, le directeur du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

La mobilisation de la communauté internationale pour contrecarrer cette maladie démontre d’une part, leur solidarité envers les pays touchés et d’autre part, la reconnaissance de l’épidémie comme un problème de santé publique. C’est dans cette optique que David Cameron a souligné que le virus Ebola est la « plus importante urgence de santé publique ces dernières années pour les dirigeants occidentaux ». Quant au Conseil de Sécurité de l’ONU, il s’inscrit dans cette lancée en sommant les pays membres  d’accélérer et d’étendre de manière spectaculaire leur aide financière et matérielle aux pays où sévit l’épidémie.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.