Djihadisme : une femme porte plainte pour enlèvement contre son époux qui part vers la Syrie avec ses filles

0
131

Une femme de Tarbes décide de porter plainte contre son époux marocain, candidat au djihad, pour enlèvement d’enfants et sollicite l’intervention du roi du Maroc, Mohammed VI, afin de récupérer ses filles, à travers une lettre.

Une conversion à l’islam qui vire à la radicalisation

L’histoire commence en 2009 en Espagne, lorsque le couple décide de se marier civilement avant de s’installer à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, où naissent leurs trois enfants : deux filles et un garçon. Comme le raconte cette mère de famille, surnommée Sandrine par les médias, à La Dépêche, son mari était à leur début « très agréable, très souriant et il avait un bon contact avec tout le monde ». Ce qui a changé au fur et à mesure qu’il s’est converti à l’islam. En effet, à partir de l’été 2013, Sandrine explique que sa conversion est tournée à la radicalisation et que « La haine des mécréants » et de tout un chacun, « y compris des musulmans qui ne pratiquent pas comme lui » se fait sentir chez son époux.

En octobre 2013, la petite famille, à laquelle s’est ajoutée deux fillettes, s’est rendue au Maroc pour rendre visite aux beaux-parents de Sandrine. Au cours de ce voyage, son mari lui expose ses projets, qui incluent de s’installer au Maroc avant de partir pour la Syrie dans le but de « défendre ses frères ». Mais son plan tombe à l’eau et ils retournent en France.

Plainte pour « enlèvements d’enfants »

Une fois une France, la vie de la famille continue sans encombre jusqu’au 1er octobre dernier où Sandrine a accouché de leur troisième enfant, un petit garçon. Quelques jours plus tard, son époux lui explique que sa mère est gravement malade et part précipitamment pour le Maroc avec ses deux fillettes âgées respectivement de 4 et 2 ans. Mais encore une fois, les desseins de cet apprenti djihadiste tournent court puisqu’il est interpellé le 15 octobre à l’aéroport de Casablanca, avec ses filles et sa nouvelle épouse de 19 ans alors qu’il s’apprêtait à rejoindre l’Etat Islamique via la Turquie. N’ayant aucune nouvelle de ses filles depuis leur départ, Sandrine décide de porte plainte pour enlèvement tandis que les petites sont confiées à leurs grands-parents depuis l’arrestation de leur père.

Afin de récupérer ses filles, cette mère de famille de Tarbes ne recule devant rien et prend l’initiative d’écrire au roi du Maroc, Mohammed VI, « Aujourd’hui je vous supplie de bien vouloir faire tout ce qui est votre pouvoir pour me permettre de retrouver mes deux filles au plus vite. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.