Dieudonné risque 22 500 euros d’amende ou la prison pour avoir demandé de l’aide sur Internet

0
56
dieudonne

Poursuivi pour avoir lancé un appel aux dons pour l’aider à s’acquitter de ses amendes, l’humoriste Dieudonné est condamné à verser 22 500 euros d’amendes dans un délai limité sous peine de voir ses amendes se transformer en une peine de prison.

Un appel aux dons sur Internet

En décembre 2013, l’humoriste Dieudonné M’bala M’bala avait réalisé une vidéo dans laquelle il informait les internautes de sa condamnation à verser une amende de 28 000 euros. Une peine qui a été prononcée par la cour d’appel de Paris le 28 novembre de la même année, pour des propos et les vidéos de la chanson Shoah nanas diffusées sur Internet. Mais aussi une peine qui risque d’entraîner une nouvelle condamnation à 22 500 euros d’amendes parce que l’accusé a fait appel aux dons sur Internet pour régler ses amendes.

« Continuez à donner…C’est pas de l’argent perdu…Plus vous m’aidez évidemment et plus on met le système en difficulté. »

Un acte puni par la loi

Si la collecte de dons en soi sur Internet n’est pas réprimandée par la loi, le fait de lancer un appel aux dons afin de s’acquitter d’une peine est condamné par la justice.

D’autres affaires en cours

Outre ces deux affaires qui se juxtaposent, Dieudonné est encore poursuivi pour d’autres affaires en justice. Il est notamment poursuivi pour fraude fiscale et aussi pour avoir annoncé des propos incitant à la haine raciale en public. Le 13 novembre dernier, l’humoriste avait en effet annoncé avec Alain Soral, l’écrivain polémiste qu’ils allaient lancer un parti politique antisystème dénommé Réconciliation nationale.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.