Opération de stérilisation de masse en Inde : 8 femmes sont mortes et 24 autres se trouvent dans un état grave

0
65
inde

En Inde, une opération de stérilisation de masse qui a eu lieu samedi, dans l’Etat de Chhattisgarh, dans le centre du pays, a fait 8 morts et 24 autres cas grave parmi les femmes volontaires.

20 euros pour chaque femme volontaire

Des opérations de stérilisation de masse sont régulièrement organisées en Inde, comme ça a été le cas, samedi dernier dans l’Etat de Chhattisgarh. Parmi des milliers de volontaires, une soixantaine de femmes souffrent actuellement de complications suite à des opérations chirurgicales qui se sont déroulées dans des conditions lamentables. L’ONG Human Rights Watch a déjà dénoncé en 2012 ces opérations de mutilations qui ont souvent lieu dans des centres où les conditions d’hygiène sont la  plupart du temps délabrées. L’ONG a également remis en question le choix de certains centres qui sont en charge de conseiller les hommes quant au choix d’une meilleure stérilisation que celle infligée aux femmes.

Une opération à la chaîne

Une enquête a été ouverte après la mort de huit femmes dans un centre de stérilisation de masse, samedi. Une foule en colère est descendue dans les rues pour dénoncer une mauvaise prise en charge par les médecins. Un responsable administratif du district de Bilaspur, dans le centre de l’Inde, a signalé une « baisse de tension, des vomissements » et d’autres symptômes qui se sont multipliés lundi parmi les femmes qui ont été opérées dans le cadre d’une opération du planning familial. De leur côté, le corps médical responsable de ces centres promet de mener une enquête tout en précisant qu’il n’y a pas eu de négligence car l’opération a été menée par un médecin expérimenté.

5 200 euros d’indemnisation pour chaque mort

Outre la plainte dont fait désormais objet le chirurgien qui a été en charge des opérations, le chef de l’Etat de Chhattisgarh, Raman Singh, a également donné l’ordre de suspendre quatre responsables du secteur de la santé. Par ailleurs, le gouvernement indien a aussi promis de verser une indemnisation de 5 200 euros par famille pour chaque victime.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.