David Cameron : débat sur l’éventuelle participation du Royaume-Uni sur les frappes contre l’EI

0
142

Ce vendredi, le premier ministre David Cameron s’apprête à demander le feu vert du Parlement quant à la participation du Royaume-Uni dans coalition contre l’Etat Islamique menée par les Etats-Unis.

Une large majorité d’approbation

Pour obtenir le feu vert et mener des frappes militaires contre les djihadistes de l’Etat Islamique, David Cameron a convoqué une session extraordinaire au Parlement à Westminster. Afin de permettre à tout un chacun de mieux appréhender cette « guerre », le premier ministre britannique de déclarer que « Nous devons également penser aux conséquences de l’inaction. Si nous permettons à l’Etat Islamique de croître, il ne fait aucun doute dans mon esprit que le niveau de menace dans le pays augmentera (…) Nous avons ici des cellules de cette organisation, si nous ne prenons pas de mesures, qui sait combien ils seront plus fort. » A lui également de rappeler que « Cela va être une mission qui ne va pas prendre des mois mais des années » et que cela représentera « une menace contre le peuple britannique » mais qu’il est important d’agir.

Le texte à voter autorise ainsi « l’usage des frappes aériennes » en Irak et précise qu’il ne sera pas question pour Londres de déployer un « soldat britannique dans les zones de combat. » Une fois le vote acquis, ce qui n’est plus qu’une question d’heure pour David Cameron, le Royaume-Uni rejoindra la coalition contre l’Etat Islamique menée par les Etats-Unis.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.