Crash Dropped : Ce n’était ni une erreur technique ni une erreur de pilotage

1
120
dropped

L’enquête menée par des experts français, en déplacement sur le lieu du crash des deux hélicoptères du tournage de Dropped, devrait fournir dans les jours à venir de plus amples explications quant aux circonstances qui ont pu causer cet accident mortel. Entre temps, plusieurs hypothèses sont avancées de part et d’autres, remettant notamment en cause l’état des deux appareils ainsi que les performances des deux pilotes. Pour faire taire certaines rumeurs infondées, Frank Firmin-Guion, le PDG de la société ALP et également producteur de l’émission, a fait le point sur quelques détails mardi, au micro de TF1.

Des appareils dédiés à survoler les montagnes

Franck Firmin-Guion a ainsi affirmé que les deux hélicoptères, « de type Ecureuil B3″, sont des appareils spécialement conçus pour survoler les montagnes. Ils ont suivi les consignes de sécurité imposés par la production avant de décoller et n’ont présenté aucune faille technique.

« Les deux hélicoptères, de type Ecureuil B3 sont parmi les appareils les plus performants au monde en milieu montagneux. Ils appartenaient au gouverneur de la région et étaient en bon état. »

Des pilotes expérimentés

Quant aux deux pilotes argentins qui ont également été tués dans cet affreux accident, le directeur de la société ALP a confirmé qu’ils ont tous deux servi « pendant le conflit des Malouines » et ont chacun 30 ans d’expérience. De plus, ils étaient – sur le tournage, encadrés par un coordinateur logistique et sécurité, chargé de l’édition suédoise de Dropped.

Un drame inexplicable

Pourtant l’irréparable est arrivé le 10 mars, les deux hélicoptères sont entrés en collision, peu de temps après le décollage. Dix personnes ont trouvé la mort dont trois sportifs français de haut niveau, cinq membres de la production et deux pilotes argentins. Les images capturées par l’équipage resté au sol montrent les deux hélicoptères qui décollent à 17 h 00 (locale). L’un transportait à son bord les sportifs ainsi qu’un cameraman, l’autre l’équipe technique chargée de filmer le premier hélicoptère. Quelques minutes après, le drame s’est produit sans qu’on ait encore pu expliquer pourquoi ni comment. De nombreux experts en aviation évoquent une erreur de pilotage, mais seule les résultats d’une enquête déjà en cours pourrait en éclaircir les circonstances exactes.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.