Crash en Argentine : Les deux hélicoptères interdits de survoler les grandes villes d’Europe ?

1
43
airbus

Dans un courrier électronique transféré au HuffPost, un contact interne de chez Airbus a notifié que les deux hélicoptères qui sont entrés en collision lundi, en Argentine, étaient des modèles récents interdits de survoler les grandes villes d’Europe.

Les appareils identifiés par Airbus

Selon le mail transféré au HuffPost par une source de chez Airbus, « il s’agissait de deux AS350 Ecureuil monomoteur, des modèles récents qui n’ont pas le droit de survoler les grandes villes d’Europe ». Des éléments du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), spécialisés dans les accidents d’avions, se sont par ailleurs rendus sur place pour mener des investigations techniques pouvant expliquer les causes de l’accident.

Airbus Helicopters à la rescousse

Il a été également spécifié dans le mail transmis par cette source que la compagnie Airbus Helicopters se tient à l’entière disposition des autorités argentines pour aider à découdre les circonstances exactes de cet accident.

« C’est avec la plus grande tristesse qu’Airbus Helicopters a appris le décès de 10 personnes dans l’accident survenu le 9 mars 2015 lors d’une collision impliquant un AS350 B3 et un AS350 B3e en Argentine, dans la province de Rioja au nord-ouest de Buenos Aires.

Airbus Helicopters s’associe pleinement à la douleur des familles des victimes et de leurs proches.

Notre société se tient à l’entière disposition des autorités argentines et en soutien des clients concernés. Un ingénieur Airbus Helicopters rejoint actuellement le BEA (Bureau d’enquêtes et d’analyses) afin d’assister son homologue argentin, le JIAAC (Junta de Investigacion de Accidentes de Aviacion Civil) pendant la durée de l’investigation. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.