Crash de l’A320 : 78 ADN ont pu être isolés sur le site de l’accident

0
41

Quelques jours après le crash de l’A320 de GermanWings, les enquêteurs continuent de descendre sur le site de l’accident, à la recherche des traces d’ADN qui pourront permettre l’identification des corps.

78 ADN retrouvés

Puisqu’aucun corps intact n’a pu être retrouvé suite à la catastrophe de mardi dernier, les enquêteurs doivent recourir à la comparaison d’ADN pour permettre aux familles des victimes de commencer leur travail de deuil. A l’issue des cinq jours d’enquête, le procureur de Marseille, Brice Robin, a indiqué que les enquêteurs ont « isolé 78 ADN distincts » qui pourront être comparés à ceux des familles des victimes pour identification. Toujours dans le cadre de l’enquête, la police nationale a mis en place un laboratoire secret à Seyne où sont mobilisés « une cinquantaine de médecins légistes, de dentistes légistes, la police nationale qui travaille dans l’identification [et] des techniciens d’investigation criminelle locaux ». Chacun de ces experts s’activent dans le but de « rendre les corps des victimes à leurs proches le plus tôt possible ».

Étant donné les ravages que le crash de l’A320 ont causé au corps des victimes, tous les éléments retrouvés sur la zone – allant des empreintes digitales et dentaires aux divers bijoux – sont utiles pour une éventuelle identification.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.