Crash Airbus A320 de Germanwings : Une erreur de pilotage ?

0
41

Alors que David Boéri a annoncé sur le plateau de France 3 que l’Airbus A320 avait lancé un appel de détresse au tour de contrôle avant de disparaître des radars, l’ancien commandant de bord Jean Serrat a démenti cette information dans une interview accordée à France 2.

Dans un premier temps, Marie Guyard de France 2 avait fait remarquer que l’avion n’a à aucun moment dévié de sa trajectoire alors qu’il poursuivait sa descente pendant au moins huit minutes avant le crash. Une hypothèse qui a été confirmée par un graphique retraçant la trajectoire de l’avion avant l’accident. Sébastien Giroud, un témoin du drame a également révélé :

« Moi, en fait, j’ai vu l’avion qui passait à basse altitude pendant deux ou trois minutes, mais j’ai compris tout de suite qu’il n’allait pas aller bien loin. »

De son côté, l’ancien commandant de bord Jean Serrat a expliqué que le pilote aurait dû sortir de sa trajectoire avant de descendre en altitude. Il était aussi sensé avertir le tour de contrôle via un appel de détresse Mayday s’il avait rencontré un quelconque problème en cours de vol. Ce qu’il n’a apparemment pas fait.

« Là, on parle d’une chute rectiligne dans le sens de la route qui dure plus de dix minutes. La première chose que fait un pilote lorsqu’il doit descendre, c’est de sortir de sa route… Quand on est en difficulté, on lance l’appel de détresse Mayday, ou on utilise le transpondeur, ce qui n’a pas été fait. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)