Coupe du Monde 2014 : beIN Sports bloque toute retransmission d’images du Mondial

0
247

A 24 heures de la Coupe du Monde 2014, beIn Sports, seul diffuseur de l’intégralité des jeux qui se dérouleront au Brésil, a décidé de bloquer le droit à l’image de toutes les autres chaînes et de ne pas commercialiser les extraits de rencontres, pour la première fois dans l’histoire du sport.

TF1 et BeIn Sports uniquement pour voir le Mondial

Co-diffuseur de la Coupe du monde 2014 avec TF1, beIN Sports fait savoir qu’il ne partagera ses droits. Si généralement, les images de matches sont commercialisées pour permettre aux autres chaînes une retransmission des jeux dans leurs émissions et journaux, cette année, L’Express révèle que ce ne sera pas le cas. En effet, elles seront exceptionnellement bloquées par la chaîne qatarie qui a obtenu les droits de diffusion des 64 matches, dont 34 en exclusivité, en mars dernier. TF1, par contre, n’en diffusera que 28. Pour le reste, à savoir, BFMTV, i-TELE, l’Equipe 21, M6, Canal+ et autres, interdiction de diffuser la moindre image du Mondial.

la retransmission de la coupe du monde uniquement sur beIN Sports

Cette décision de beIN Sports est tout à fait inédite dans le monde sportif et de la diffusion gratuite de sport. Une grande chaîne qui a l’habitude d’acheter ce type d’image a d’ailleurs déclaré « On ne sait pas s’ils jouent la montre pour faire monter les prix mais à J-1 du Mondial, aucun accord n’a été trouvé. » Et ce alors qu’en 2010, les tarifs étaient de 6.000 euros la minute pour 24 heures d’exploitation.

le stade Macarana à Rio de Janeiro, acceuillera la finale le 13 juillet prochain

Branle-bas dans le paysage médiatique pour les diffusions des images de la Coupe du Monde 2014. Si rien ne change d’ici demain, seuls les abonnés de beIN Sports auront le privilège de regarder l’intégralité des matches qui se dérouleront au Brésil. Une situation qui fera sûrement exploser le marché de la chaîne qatarie.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.