Corée du Sud: la justice a abolit la loi sur l’adultère

0
209

Cette mesure prise par la justice sud-coréenne a été qualifiée d’inconstitutionnelle par les juristes. L’État pourrait être forcé à dédommager les Coréens qui ont déjà été condamnés par cette loi.

Pourtant, selon les statistiques et une étude menée par le Korean Women’s Development Institute (KWDI), il semblerait que près de quatre Coréens mariés sur dix (soit 40%) ont avoué avoir eu des relations extra-conjugales, tandis que 6.5% des Coréennes ont affirmé avoir déjà eu une aventure en dehors du mariage. Selon cette étude donc, environ 20% des Coréens risquent actuellement la prison. C’est la raison pour laquelle cette loi jugée « obsolète » a été supprimée par la justice.

Ce jeudi, le président de la Cour institutionnelle sud-coréenne, Park Han-Chul a expliqué: « Même si l’adultère doit être condamné comme étant immoral, la puissance publique ne doit pas intervenir dans la vie privée des individus ». Il est à noter que cette loi sur l’adultère a déjà été révisée quatre fois par la cour institutionnelle avant d’être abrogée.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.