Contraception d’urgence : la pilule « ellaOne » en vente libre en pharmacie?

0
289

L’Agence européenne du médicament recommande la vente sans prescription médicale d’ellaOne, le deuxième contraceptif d’urgence disponible en France.

Depuis la mise sur le marché de la pilule contraceptive NorLevo en 1999 et l’accès gratuit pour les mineurs à la contraception d’urgence, le nombre de jeune fille qui fait recours à la contraception d’urgence ne cesse d’augmenter. Selon le « Portrait social de la France 2013 », publié par l’INSEE l’année dernière, près d’une jeune fille sur deux s’est déjà servie au moins une fois d’une pilule du lendemain soit 10 fois plus qu’en 2000.

Mise à disposition sans prescription d’ellaOne : une recommandation européenne

Actuellement, le marché français  ne dispose que deux pilules d’urgence : le NorLevo et l’ellaOne. Depuis que le NorLevo est délivré sans ordonnance en pharmacie, la mise en vente sans prescription de la 2ème pilule d’urgence n’est qu’une suite logique des choses.

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne du médicament (EMA) vient donc de recommander,  le 21 novembre 2014, une mise à disposition sans prescription de la deuxième pilule du lendemain disponible en France : l’ellaOne. Une recommandation qui sera ensuite transmise à la Commission européenne.

Pour beaucoup plus d’efficacité

Ce changement de classification a surtout pour objet de faciliter l’accès des femmes à ce médicament. En outre,  EllaOne présente beaucoup plus d’avantages que la pilule du lendemain habituelle. Une spécialité à base d’ulipristal, elle est encore efficace 5 jours (120 heures) après le rapport non protégé alors que le NorLevo, un médicament à base de lévonogestrel, est à utiliser dans un délai maximum de 72 heures. De plus, l’efficacité d’ellaOne reste constante pendant les 120 heures qui suivent le rapport non protégé alors que celle de NorLevo baisse nettement après 24 heures. Selon le Comité, « En retirant l’obligation de se rendre chez un médecin pour obtenir une ordonnance, nous allons accélérer l’accès des femmes à ce médicament, et donc améliorer son efficacité ».

 

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier qu’aucune contraception d’urgence n’est efficace à 100% et dans tous les cas. C’est la raison pour laquelle l’Académie Américaine de Pédiatrie a recommandé l’usage des stérilets et des implants chez les adolescentes. Pour le moment, en France, rares sont encore les femmes n’ayant pas d’enfant qui choisissent ces deux moyens de contraception.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.