La location par le Conseil de Paris pour une somme symbolique du Conseil français du culte musulman, ne fait pas l’unanimité.

0
21

Lors d’une délibération adoptée par le Conseil de Paris, le loyer du CCFM (Conseil français de culte musulman) va être d’un montant symbolique de 100 euros par an, pour des locaux de la ville de Paris. Ces locaux d’une superficie de plus de 100m² sont situés, à l’angle de rue de la Croix Nivert, et de la rue Lecourbe (15ème arrondissement). Ce loyer annuel hors charge, constitue une aide en nature de 30 683,14 euros . De plus, la CCFM va bénéficier d’une remise gracieuse de 90% de dettes non réglées en 2013 et 2014, pour un montant de 49 216 euros.

Les votes n’ont pas fait l’unanimité : le PRG, les Verts et le PCF n’ont pas voulu voter, le Paris PG a voté contre. Par ailleurs, l’EELV, le PCF et le PG estiment que les aides octroyées à la CCFM ne respectent pas l’esprit de laïcité de la loi de 1905, interdisant notamment le financement des cultes par la République.

Bien que le premier adjoint Bruno Julliard (PS), chargé de la culture, ait justifié que le CCFM, bien que représentant du culte, n’était pas pour autant une association culturelle, Pascal Julien (EELV), conseiller de Paris lui a rétorqué que le site internet du CCFM contient « un appel à la prière », « un prêche », « une récitation du Coran ». Ces symboles religieux inquiètent les partis politiques qui critiquent la non- application de la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR