Chine : une centaine de Vietnamiennes disparaissent après leurs noces

0
51

Mauvaise surprise pour ces jeunes mariés chinois : leurs épouses vietnamiennes ont inexplicablement disparu peu après le mariage arrangé par une entremetteuse.

Les autorités chinoises suspectent une vaste « arnaque » qui aurait été mise au point par une bande organisée. En effet selon le China Daily, chacun des célibataires chinois a du débourser au moins 100 000 yuans (environ 13 000 euros), si les premiers contacts avec les fiancées se passaient bien. Une somme exorbitante qui peut même aller jusqu’à 400 000 yuans (environ 52 000 euros), mais que ces hommes sont prêts à payer pour « trouver » une épouse.

L’histoire s’est produite à Quzhou, dans la province du Hebei au nord de la Chine, où l’entremetteuse Wu Meiyu, une Vietnamienne mariée à un Chinois était installée depuis 20 ans. Fin novembre, la marieuse s’est volatilisée et avec elle, plus d’une centaine de Vietnamiennes qu’elle a présentées à des célibataires des campagnes depuis le début de l’année. « Avec les nouveaux moyens de communication, il est facile pour toutes les jeunes mariées de s’en aller en même temps », a souligné un responsable local contacté par le journal.

En Chine, l’important déséquilibre démographique homme-femme a ouvert la voie à un florissant « commerce matrimonial » avec les pays de l’Asie du sud-est, en particulier le Vietnam. Dans ce pays où naissent 118 garçons pour 100 filles, il est devenu courant que des célibataires ruraux doivent réunir une petite fortune pour « acheter » leurs épouses.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.