Chine : Honda rappelle près de 560 000 nouvelles voitures

0
46

A cause de plusieurs accidents mortels dus à des défauts  au niveau des airbags de l’entreprise d’équipements automobile Takata, Honda a été contraint de rappeler plusieurs véhicules en Chine.

Le constructeur japonais Honda a rappelé près de 6 millions de nouveaux véhicules aux Etats-Unis en 2008 pour cause d’accidents mortels provoqués par des airbags défectueux. Mardi dernier,  l’Administration générale de supervision de la qualité, de l’inspection et de la quarantaine (Asdiq), l’autorité chinoise chargée de la régulation du marché, a déclaré dans un communiqué que les deux coentreprises chinoises Honda GAC- Honda et Dongfeng-Honda lanceront un premier rappel qui concernera 553 264 berlines et monospaces produits entre mai 2002 et juin 2014, à partir du 28 février 2015, pour les mêmes raisons.

L’équipementier japonais Takata est montré du doigt dans cette affaire. En effet, d’après l’ASDIQ, les coussins d’air, pourtant sensés protéger, seraient susceptible de pulvériser le boitier en se gonflant et projeter des débris de métal et de plastique, pouvant blesser grièvement les passagers du véhicule. L’administration a alors trouvé nécessaire de prendre d’importantes précautions en faisant rappeler toutes les nouvelles voitures qui pourraient éventuellement présenter ces défauts.

Honda n’est pas le seul constructeur concerné par les airbags défectueux, mais est néanmoins le plus touché. Comme Takata détient près de 20% du marché mondial de fabrication de coussins de protection, 11 autres constructeurs automobiles sont également impliqués.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.