China Fashion Week : quand la mode s’adapte à la pollution

0
62

La nouvelle collection présentée par la marque QIAODAN n’est pas passée inaperçue : en réponse à l’épaisse couche de smog qui a envahi de nombreuses villes chinoises, ses modèles ont défilé, le visage caché en partie ou entièrement par un masque.

En Chine où la pollution de l’air serait la cause de la mort prématurée de 400 000 personnes chaque année, porter un masque dans la rue est devenu nécessaire. Il y a de quoi désoler les fashionistas qui doivent porter cet article peu glamour avec leurs plus belles tenues. Mais qu’ils se consolent, le créateur de mode Yin Peng a eu l’idée de faire de cette protection le point fort de sa nouvelle collection de vêtements de sport, pendant la China Fashion Week qui s’est tenue à Beijing du 25 au 31 octobre 2014.

Une bonne nouvelle pour les modeuses chinoises : dorénavant le port du masque ne sera plus le détail qui tue, au contraire il pourrait être le petit truc qui viendrait parfaire leur tenue. Existant sous plusieurs formes, couleurs et matières, ces masques au design parfois très futuristes ont de quoi satisfaire tous les goûts. On peut s’attendre à que ce nouvel accessoire rencontre le succès dans les plus grandes villes du monde les plus polluées.

Devenue première économie mondiale depuis peu, la Chine souffre énormément de la pollution qui est dûe entre autres à une industrialisation rapide, les tempêtes de poussière et aux émissions des voitures. L’épaisse couche de pollution qui sévit dans de nombreuses villes est constituée principalement de particules de dioxyde de soufre et de poussière. Face à ce désastre, de plus en plus de Chinois sont attirés par les mouvements écologiques et le Premier ministre a récemment annoncé que le gouvernement « déclarait la guerre à la pollution ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.