« Charlie Hebdo » et « Libération » interdits de publication au Sénégal

0
20
charlie

Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre de l’Intérieur au Sénégal a annoncé mercredi 14 janvier qu’il est formellement interdit de distribuer et de diffuser les dernières éditions des journaux Charlie Hebdo et Libération sur toute l’étendue du territoire national.

Des lois et des règlements en vigueur

Les deux journaux français Charlie Hebdo et Libération ont mis en Une de leur édition du mercredi 14 janvier une caricature du  prophète Mahomet. Un choix critiqué par de nombreux musulmans et qui vient également d’être interdit au Sénégal, exposant les contrevenants à des lois et des règlements en vigueur. Le ministre de l’Intérieur sénégalais de déclarer dans un communiqué transmis à l’Agence de presse sénégalaise :

« Il est interdit de distribuer et de diffuser, par tout moyen, les éditions de ce jour de l’hebdomadaire français Charlie Hebdo et du quotidien français Libération, sur toute l’étendue du territoire national ».

Le Sénégal a participé à la « marche républicaine »

Et pourtant, le président du Sénégal Macky Sall a bel et bien honoré de sa présence la « marche républicaine » organisée à Paris dimanche 11 janvier, en hommage aux victimes de l’attaque contre Charlie Hebdo. Le Sénégal, un pays laïc habité par 95% de musulmans, a donc condamné l’attentat du mercredi 7 janvier contre l’hebdomadaire satirique français. Mais il refuse cependant de publier le journal dans un pays où toute représentation du prophète Mahomet est formellement interdite.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.