Ce que l’on sait du crash de l’A320 de GermanWings dans les Alpes

0
41

L’Airbus A320 de la compagnie allemande GermanWings assurait la liaison entre Barcelone, en Espagne, et Düsseldorf en Allemagne, avec à son bord 150 personnes – dont 144 passagers et 6 membres d’équipages – lorsque l’accident s’est produit aux alentours de 11 heures dans les Alpes de Haute-Provence.

Une des boites noires retrouvées

Quelques heures après le drame aérien qui a couté la vie à 150 personnes dans les Alpes de Haute-Provence, la compagnie aérienne German Wings, filiale low-cost de Lufthansa, a tenu une conférence de presse depuis l’aéroport de Cologne. Une occasion pour la direction d’assurer qu’une équipe d’experts va « tout faire pour déterminer ce qui s’est passé le plus vite possible ». Le responsable de la compagnie alors de détailler que « L’avion a quitté l’aéroport de Barcelone en direction de Düsseldorf vers 10 heures. A 10h35, il avait atteint une hauteur de 38.000 pieds mais au bout d’une minute il a décroché et commencé à perdre de l’altitude. Cela a duré huit minutes. Le contact de l’avion avec les radars français a été perdu à 10h53. L’avion se trouvait alors à 6.000 pieds environ puis s’est écrasé ».

Si la liste des passagers de l’Airbus A320 n’a pas encore été communiqué, un expert de la GermanWings d’estimer que 67 Allemands se trouvait à bord de l’appareil. De son côté, El Pais affirme que pas moins de 42 Espagnols comptaient parmi les victimes du crash. En visite d’Etat en France, le roi d’Espagne, Felipe IV, quant à lui a exprimé ses « sincères condoléances aux familles ayant perdu un être cher dans l’accident et aux autorités d’Allemagne et de Turquie ».

Les véritables raisons qui ont conduit à ce drame demeure flou mais ce qui est sûr, c’est que la météo n’est pas en cause puisqu’à l’heure de l’accident, aucune intempérie n’a été remarquée sur la zone du crash. De son côté, GermanWings se porte garant de la fiabilité de son pilote qui dispose de plus de dix ans d’expériences auprès de la compagnie aérienne, avec plus de 6.000 heures de vol sur des avions airbus.

le parcours de l'Airbus

L’heure est encore aux spéculations mais tous les moyens sont mis en œuvre « pour déterminer les causes du crash ». En tout, cas la découverte de l’une des boites noires de l’Airbus A320 est un bon début pour débuter l’enquête.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.