Camp de Yarmouk: les réfugiés palestiniens coopèrent avec le régime syrien

0
15

Une situation qui inquièterait l’actuel secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui craindrait « un massacre ». En effet, les réfugiés palestiniens du camp de Yarmouk, récemment attaqué par les soldats de l’État Islamique, ont conclu un accord avec le régime de Bachar al Assad.

Le but de l’opération est de mener une attaque conjointe entre l’armée syrienne et les organisations palestiniennes afin de repousser les soldats de l’État Islamique qui se sont amassés dans le camp de réfugiés de Yarmouk, à Damas. Toutefois, cette initiative n’a plu à Ban Ki-moon. Selon ses propos, « Yarmouk commence à ressembler à un camp de la mort. Nous ne pouvons pas rester inactifs et laisser se dérouler un massacre. Ce qui se passe est inacceptable: les habitants du camp, dont 3500 enfants, sont transformés en boucliers humains ».

Il est à noter que le camp palestinien de Yarmouk, situé dans la capitale syrienne, est le théâtre des conflits entre les rebelles syriens et l’armée de Bachar al Assad, et que ces deux antagonistes sont soutenus chacun par des troupes palestiniennes.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.