Camille Cerf : Miss Univers est une « Miss plastique » ?

0
114
camille

Camille Cerf, Miss France 2015 n’a pas été élue Miss Univers. Pire encore, elle n’a pas pu inscrire son nom dans le Top 10 des plus belles femmes au monde. Un échec que la jeune femme attribue à la plastique un peu trop parfaite (ou refaite) de la plupart des candidates.

« Miss Univers n’a pas l’air heureuse »

Après avoir été éliminée du concours Miss Univers, Camille Cerf Miss France 2015 a confié qu’elle n’avait eu aucun regret. D’ailleurs, elle semblait même fière de ne pas avoir eu à succéder à une Miss Univers (Gabriela Isler) qui n’avait pas du tout l’air d’avoir vécu une belle année en tant que telle.

« C’est déjà une très grande fierté pour moi d’être dans les quinze plus belles femmes de l’univers… selon ce concours ! Je félicite ma copine Paulina. Je suis contente pour elle… Je me dis que j’aurais mérité ma place dans le top 10. Mais je n’ai pas de regret. J’ai fait ce que je voulais faire, et tout ce que je savais faire. En même temps, j’avais peur d’être élue Miss Univers. (…) On a pu rencontrer Gabriela Isler, Miss Univers sortante. Elle n’a pas l’air très heureuse de son année. Elle semble assez triste. Les contraintes sont tellement lourdes que ça doit empêcher de profiter de l’expérience. »

Un pays comme la France

Interrogée sur ce qui aurait pu la désavantager face aux autres candidates, Camille Cerf a d’abord évoqué les conditions du concours qui permettaient le recours à la chirurgie esthétique. Ensuite, elle a aussi remis en cause son pays d’origine, la France.

« Pendant les répétitions, le coach ne cessait de nous répéter qu’il ne s’agissait pas d’élire seulement une plastique. Mais on se rend compte qu’en fait, il s’agit bien de ça. Déjà, un concours de beauté où la chirurgie esthétique est autorisée, ça n’est pas tout à fait normal. Dans ce cas, cela revient à élire celle qui a le meilleur chirurgien. Plus de la moitié des candidates ont eu recours à la chirurgie esthétique. Pas forcément de très grosses opérations, mais c’est un peu de la triche…Mes atouts, je pense, étaient ma démarche et ma spontanéité. Ensuite, ce qui a dû me desservir, c’est de venir d’un pays comme la France, de ne pas être d’Amérique latine. Cela joue. Je ne voudrais pas être méchante, mais les miss Venezuela, Colombie, Argentine et Brésil sont systématiquement dans le top 15 chaque année, même si elles ne le méritent pas forcément. »

Vidéo de la pré-sélection de Camille Cerf à Miss Univers

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.