Traitement de la calvitie : une piste pour la  repousse des cheveux découverte par hasard

0
3760

Une équipe de médecins du Centre de recherche contre le cancer de Madrid, menée par le Dr Mirna Perez-Moreno, testait des médicaments anti-inflammatoires sur des souris quand ils ont constaté que leurs fourrures s’épaississaient rapidement.

Les scientifiques ont décidé de trouver le fin mot de l’histoire et se sont intéressé au rôle joué par certaines cellules immunitaires dans l’activation de cellules souches. C’est ainsi qu’ils ont découverts que des cellules qui luttent contre l’inflammation, les macrophages, sont capables d’activer les cellules souches responsables de la pousse des cheveux quand celles-ci se trouvent à proximité.

Pour vérifier qu’il y avait bien un lien, ils ont administré aux souris un médicament qui empêche les macrophages d’envoyer des signaux et ont constaté un retard dans la croissance des fourrures. « Notre étude souligne l’importance des macrophages comme modulateurs dans les processus de régénération de la peau, allant au-delà de leur fonction première de cellules immunitaires », a fait remarquer le Dr Perez-Moreno sur le site du Daily Mail.

Actuellement, il n’y a pas de traitement qui permette la repousse des cheveux, les solutions existantes consistent à retarder leur chute ou à effectuer des transplantations. Ces résultats obtenus sur des rongeurs pourraient faire avancer la science dans la recherche d’alternatives aux greffes de cheveux qui sont des opérations coûteuses. Une bonne nouvelle pour les hommes (et les femmes) qui en sont affectés, en somme.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.