Bygmalion : Bastien Millot de nouveau entendu par les juges d’instruction

0
15

Les enquêtes autour de l’affaire des fausses factures pendant la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012 continuent. Et l’étau se resserre de plus en plus. En effet, ce jeudi, l’ancien patron de Bygmalion, Bastien Millot est de nouveau passé chez les juges d’instruction au pôle financier. Une audition, qui d’après Florence Rault, son avocate, s’est terminée pendant la mi-journée.

Sur les quatre anciens dirigeants de la firme accusée dans cette histoire de fausses factures, il est le seul à avoir nié être au courant de l’existence d’une fraude. Les trois autres associés, à savoir Guy Alvès, Franck Attal et Sébastien Borivent, quant à eux, ont déjà été entendus en janvier dernier et ont reconnu avoir été au courant de l’existence de fraude. Ils ont d’ailleurs mis en cause Bastien Millot.

La fraude aurait permis d’imputer quelque 18,5 millions d’euros de dépenses de meetings à  l’UMP afin de ne pas dépasser le cap autorisé de 22.5 millions d’euros pour le budget de campagne de Sarkozy, ceci par l’intermédiaire de fausses factures émises par une filiale événementielle de la firme Bygmalion.

Bastien Millot a été longtemps proche de l’ancien chef de l’UMP, Jean-François Copé qui a été obligé de démissionner de son poste au mois de mai 2014 suite à l’éclatement de cette affaire et dont le bureau à l’assemblée nationale a été perquisitionné, en janvier dernier, dans le cadre de cette enquête.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.