Burkina Faso : l’armée annonce la démission de Blaise Compaoré

0
20

Un représentant de l’armée a annoncé que Blaise Compaoré a signé sa démission, après plusieurs jours d’émeutes sanglantes. Au pouvoir depuis 27 ans, il a provoqué la colère des Burkinabé quand il a voulu procéder à une modification de la constitution de manière à ce qu’il puisse se présenter pour un nouveau mandat.

Depuis la nuit du lundi, la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou était le théâtre d’une révolte populaire qui a dégénéré en émeutes. L’opposition, menée par Zéphirin Diabré avait exigé « le départ pur et simple et sans condition de M. Blaise Compaoré » comme « préalable à toute discussion relative à tout transition politque ».

Après avoir résisté pendant plusieurs jours, le président burkinabé a donc cédé à la pression de la rue et annonce dans un communiqué sa démission, la vacance du pouvoir et l’organisation d’élections anticipées sous 60 à 90 jours. Un colonel de l’armée a annoncé la nouvelle aux milliers de manifestants présents en disant : « A partir de ce jour, Blaise Compaoré n’est plus au pouvoir ». Cette déclaration a été accueillie par les cris de joie de la foule qui occupaient la place de la Nation ce vendredi 31 octobre.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.